fashrev_Venus.jpg
 

fashion revolution week 

Je parlais déjà de la naissance de ma prise de conscience sur les ravages de la fast fashion ici où je mentionnais d’ailleurs le mouvement Fashion Revolution qui est né quelques temps après et qui a su porter la voix de millions d’ouvriers textiles dont les conditions de travail sont abominables. C’est en effet à la suite du dramatique effondrement du Rana Plaza qui abritait un bon nombre d’ateliers de confection au Bangladesh que ce collectif est né, comme pour annoncer un tournant majeur de l’industrie de la mode.

L’idée de Fashion Revolution c'est de réveiller les consommateurs (et, par leur biais, les fabricants) en les faisant se questionner sur les coulisses de leurs garde-robes :

  • Who made my clothes?  
  • Qu’est ce que ça engendre pour toutes ces personnes qui les fabriquent
  • Est-ce que j’ai vraiment envie de participer à cette économie qui se carre de l’éthique et de l’environnement
  • etc...

Fashion Revolution souhaite ainsi éveiller les consciences sur les dérives sociales et écologiques de la mode (oui parce qu’on parle tout de même de la seconde industrie la plus polluante AU MONDE). Aussi bien du côté des fabricants que des consommateurs. Car en vrai, comme je le dis ici aussi, c’est nous qui avons le pouvoir de changer de modèle en achetant mieux et en achetant moins - en achetant intelligemment, quoi.

Tout ça pour dire que cette semaine a lieu la Fashion Revolution Week dont le but est de mettre un gros coup de projecteur sur tout ça et rallier encore plus de monde à ce mouvement citoyen formidable. Jette un oeil à leur compte Instagram ou encore ici et tu comprendras mieux de quoi il s'agit ;-)

#NOPASSARAN